Flore

La flore

Les ressources naturelles

Le paysage camarguais est marqué par la double influence de l’eau et du sel ; l’eau d’irrigation adoucit le nord du delta alors que l’eau de mer introduite pour la production de sel augmente encore la salinité du sol au sud. Plusieurs milieux sont représentés : les dunes, les étangs, les marais, les sansouires, les pelouses, les prairies, la ripisylve.

sagne

La Sagne
Le roseau de Camargue

Le roseaux en Camargue s'appelle "La Sagne" (Sagno). On peut le trouver en grande quantité dans ce que l'on appelle des "Sagniero".

On en trouve en Camargue et notamment sur les grands domaines proche de l'étang de Vaccarès. La sagne se récolte au mois de décembre lorsqu'il ne reste que la tige du roseau. Celui qui l'exploite, le "sagnié", coupe le roseau et le lie en gerbes qui portent le nom de "manoun".

Celles-ci sont utilisées pour la construction des toits des cabanes de gardian, abris (laupio : abri pour les chevaux) ou des clôtures. La sagne peut être expédiée jusqu'en Normandie ou Hollande pour la confection des toits de chaumières.

Le Riz 
de camargue

C'est au XVIème siècle que l'on commence timidement à cultiver le riz en Camargue. Cette culture était au départ un moyen pour dessaler les terres. A l'époque, il était difficile d'amener l'eau douce nécessaire pour son développement. 

C'est pendant la Seconde Guerre Mondiale que la riziculture connait un essor fulgurant pour pallier à la pénurie vivrière et la cessation de l'approvisionnement colonial. 

Entre 1964 et 1970, la culture du riz est en déclin en raison des conditions climatique et la concurrence du riz Italien.  

De nos jours, la riziculture Camarguaise couvrent 21 000 hectares et connait une période de prospérité. Les semis direct (sans repiquage) sont début mai et la récolte se fait par moissonneuse fin septembre.

Riz de Camargue

Le Sel 
de camargue

Les terres de la région sont propices à l'extraction du sel de mer. A Salin de Giraud, l'exploitation débute en 1855. La société Péchiney aménage un salin sur l'étang de Giraud pour approvisionner en sel son usine de soude. 

A Aigues-Mortes, l'activité salinière date de l'Antiquité. Leur superficie est de 8000 hectares. Il est possible de les visiter. Il y est essentiellement produit du sel alimentaire dont la fameuse "Fleur de Sel", récoltée à la main. C'est au début du mois d'août que débute la récolte.


cristaux de sel
Ce site et les services liés sont susceptibles de déposer des cookies* (ou traceurs) sur votre ordinateur.
Ils ne sont pas installés par défaut.

Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Trip Advisor...) peuvent déposer des cookies destinés au suivi statistique et marketing de vos partages de liens. Reportez-vous à leurs politiques de confidentialités respectives pour en savoir plus.
Le refus de ces cookies n'altérera pas la consultation du site actuel, mais vous empêchera de partager le contenu de ce site sur vos réseaux respectifs.

* un cookie est un petit fichier stocké par un serveur dans le terminal (ordinateur, téléphone, etc.) d’un utilisateur et associé à un domaine web (c’est à dire dans la majorité des cas à l’ensemble des pages d’un même site web). Ce fichier est automatiquement renvoyé lors de contacts ultérieurs avec le même domaine.